Non classé

5 astuces pour trouver de bons locataires

Dans la série je loue mon appart, voici cinq conseils pour choisir les futurs occupants de votre bien.

Ne passez pas par une agence

Les agences immobilières facturent aujourd’hui ce service en plus de leur pourcentage sur votre gestion locative à un prix d’or à mon avis.
En plus, certains vous diront que vous n’avez aucun droit de regard sur leur travail.
Il est clair que c’est ma « mauvaise » expérience qui parle !

Néanmoins, dans les faits, cela ne vous prendra pas beaucoup de temps si vous mettez en place en méthode simple et des critères de sélection. De toute façon, vous n’avez pas trop le choix si vous voulez que l’assurance impayés vous suive.

Faites une première sélection par e-mail

Vous allez faire une jolie annonce et insister les candidats à la location à vous contacter en joignant les pièces justificatives dont vous avez besoin. Je ne saurais trop vous conseiller de leur permettre de vous contacter exclusivement par mail.

D’abord, ça évite les appels à des heures indécentes, sachant que je trouve indécent d’être dérangé après 20h à moins que ce soit la famille ou quand je prends mon bain.

Vous me direz que c’est pour cela que les messageries vocales existent. Oui mais en tant que propriétaire, je ne vois pas l’intérêt de recontacter la multitude de personnes qui vous auront laissé juste leur numéro de téléphone, voire pire même pas laisser un message ou encore d’écouter tous les messages de candidats qui n’ont pas compris le principe du message court.

Ensuite, un premier échange par mail vous permettra d’éliminer les personnes ne répondant pas aux critères de votre assurance loyers impayés de manière rapide. De plus, la communication écrite est aussi un bon test de convention sociale.

Faites une seconde sélection par téléphone

Une fois que vous avez sélectionné 4-5 locataires potentiels, appelez-les. Idéalement prenez rendez-vous pour cet appel par retour de mail. Ainsi le critère des heures décentes et les conventions sociales sont sauves. 😉

Il ne s’agit pas de les passer à l’interrogatoire pour débusquer un éventuel mensonge, mais de prendre le temps de vous intéresser à eux. Pourquoi cherchent-ils? Pourquoi votre logement? En quoi consiste leur métier? Sont-ils mariés ?

Je vous donne un exemple. Notre appartement est un trois pièces. Mais une des chambres ne fait que 9 mètres carrés. C’est le minimum pour une chambre. La seconde chambre fait 15 mètres carrés. Lors du dernier « recrutement », un couple avait un bon dossier. En discutant avec le monsieur, on a compris qu’ils avaient deux enfants. Ça ne les dérangeait pas de mettre les deux enfants dans la grande chambre et les parents dans la petite. Sauf qu’on sait par expérience de nos anciens locataires que ça ne fonctionne pas. L’appartement n’a pas assez de rangement autres que la grande chambre pour que l’organisation à quatre ne devienne pas problématique.

Faites une troisième sélection lors des visites

Et j’ai bien écrit visites au pluriel, puisqu’il doit vous rester 3 candidats suite à la sélection téléphonique.

Pas de visite collective. Celle-ci doit être un temps pour les locataires de découvrir votre bien et un temps pour vous de les découvrir encore plus qu’au téléphone.

Vous devez faire attention à leurs remarques, leurs réactions. Pour la petite histoire, nous avons choisi nos derniers locataires sur un critère tout bête : madame a enlevé ses talons aiguilles quand elle est entré dans les chambres au parquet tout neuf. Elle avait trop peur de le marquer. On a eu raison de les choisir, ils ont ensuite pensé à mettre de la feutrine sous leurs meubles pour pas l’abîmer.

Sinon, à vous de voir si vous voulez commencer les visites alors que les anciens locataires sont encore là. Très bon plan, si les occupants actuels sont à fond dans la tendance minimaliste (votre logement paraîtra plus grand), ça deviendra un vrai cauchemar si ce sont des accumulateurs compulsifs. Et j’aurais tendance à dire qu’il l’est tous un peu quand on vit dans 60 m2 depuis trois ans avec un enfant voir deux, puisqu’on part suite à la naissance de la seconde.

Pour rappel quand même, vous devez demandé l’autorisation de faire visiter l’appartement aux locataires actuels avant de vous pointer sans prévenir sous prétexte que vous avez reçu le préavis. Même s’ils ne sont pas là.

Suivez votre intuition pour le choix final

Ici, on fonctionne au feeling. Et, avec trois biens en location pour différents membres de la famille, on n’a pas eu de mauvaises surprises pour le moment.

Notre principe est que si les échanges se passent bien dès le début, ce sera de même pendant la durée du bail. Alors une fois les critères d’assurance remplis, on choisit au coup de cœur.

On instaure ainsi une relation de confiance. Les locataires nous contactent en cas de problème, ça évite de laisser traîner les choses et que le problème s’aggrave.

Même avec ses bons conseils, vous n’aurez peut-être pas envie de gérer ça tout seul(e). Je comprends ! Mon dernier conseil sera donc de vous tourner vers des petits cabinets de gestion locative avec qui vous pourrait instaurer une relation de confiance.

Avez-vous d’autres astuces ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s