Mon chez Moi·Non classé·Work in progress

Décoratrice d’intérieur : mon cours en ligne, partie 1

Connaissez-vous Julie de Cocon de déco ? Cette fille est incroyable. À la base prof de lettres, elle a monté en parallèle une agence de décoration, juste parce qu’elle était fan de déco. Ce qui m’épate dans son parcours est l’aisance avec laquelle elle arrive à gérer l’ensemble de ces casquettes : prof, directrice d’agence, blogueuse. Et sans mettre en parenthèse sa vie perso.

Si vous voulez faire appel à ces services en ce moment, ça va être compliqué, car Julie est partie en Inde. Mais c’est pas grave, elle nous a créé une formation avec Skilleos pour jouer les apprentie-décoratrice chez soi. Et justement, j’ai une pièce à refaire…

La formation s’organise en 19 chapitres sur 6 semaines (selon le site). Le temps varie surement en fonction de la pièce et de son état. Forcément, penser la déco d’une maison fraîchement sortie de terre ne sera pas le même challenge que la maison de Mamie Gigi que vous voulez sauver.
Le PLUS de Skilleos, une fois la formation achetée, elle est consultable jour et nuit ET à vie. Donc, on peut la reprendre pour chaque pièce de la maison, si on a besoin d’être accompagné la fois suivante.
Le second PLUS est le génial livret d’exercices qui accompagne la formation.

Pour notre test grandeur nature, nous porterons notre attention sur une chambre de la maison. Initialement la chambre de PiouPiou, c’est la plus petite. Elle est devenue récemment trop petite depuis qu’il ne veut plus dormir que dans un lit double (On ne juge pas, chers parents, c’est hyper commode quand il vous appelle la nuit). On l’a donc installé dans la chambre d’amis. Et cette petite pièce est devenue la nouvelle chambre d’amis. Vous avez suivi ou je recommences ?

Cette semaine, étape 1 : évaluer son espace : atouts et contraintes

Julie nous invite à une analyse exhaustive de notre pièce.
Il s’agit de prendre du recul. Son analyse va plus loin qu’un simple choix de couleurs (d’ailleurs on n’en parle pas encore à cette étape), mais nous amène à envisager notre projet comme le ferait un architecte.
Julie distingue par exemple les contraintes structurelles, matérielles et esthétiques ; classe nos envies. Pour certaines contraintes, j’aurais adoré avoir des solutions pour les contourner, comme lorsque Julie aborde les plafonds : « La hauteur sous plafond va définir la hauteur des meubles ». Oui ? mais encore, comment je peux compenser visuellement un plafond trop bas ou trop haut ? J’espère trouver une réponse dans les prochaines étapes.
Autant vous le dire, va falloir être sérieux en remplissant votre cahier d’exercice, l’objectif de cette première partie est de verbaliser nos envies et de faire un état de lieux.

Ce que ça donne chez moi :
Aujourd’hui, la pièce est officiellement une chambre d’amis mais, dans les faits, c’est une zone de bazar, sans fonction clairement définie. D’ailleurs, y a même pas de lit.
Niveau contraintes, nous noterons que la pièce est petite, seulement 9,43 m² ; et un petit 2m03 de hauteur sous plafond. Plutôt en longueur, la fenêtre exposée Sud permet un bel ensoleillement toute la journée. Le choix des couleurs des menuiseries et du radiateur (gris foncé) structure le fond de la pièce.
Les peintures n’ont pratiquement pas souffert de la décoration infantile précédente. Il faut bien le dire, y en avait pas ! La pièce reprend les codes couleur que nous avons appliqués à toute la maison : carrelage gris foncé et murs gris galet (nuancier Tollens). Quelques retouches sur les murs sont à prévoir. Le plafond est nikel et l’électricité n’a pas besoin d’être reprise.
La démarche de Julie m’a permis de comprendre ce que je voulais vraiment faire de cette pièce. Outre la fonction chambre d’amis, je souhaite me créer un refuge. Une pièce apaisante, qui me ressemble où lire, éventuellement coudre tranquillement.
Mon objectif est donc de faire tenir dans cette pièce :
– le convertible que je récupère de ma sœur,
– un meuble de rangement pour mes affaires de couture et autres bidouilles.
J’aimerais une décoration murale et éventuellement un petit bureau, soyons fou !
À cela s’ajoute une contrainte budgétaire, je n’ai pas un sou alors on essaye de faire avec ce qui traîne ici. Le DIY et la récup seront mes amis.

Julie demande de faire un plan, que voici.

 Letagereaconfettis_Skilleos_formation-decoratrice-interieur-ligne chambre plan

J’ai fait l’impasse sur les deux versions suivantes du plan, le zonage (la répartition des fonctions de votre pièce actuellement) et les déplacements, puisque je repars de zéro pour cette pièce et qu’elle est pratiquement vide. Et puis quatre pas, c’est pas un déplacement, si ?!?

Allez, des photos de la pièce, quand même.

À la prochaine étape, on parle couleurs et matières. À très vite.

2 réflexions au sujet de « Décoratrice d’intérieur : mon cours en ligne, partie 1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s