Cogiter·Non classé

J’ai lu: La Magie du Rangement

jailu_lamagiedurangementJ’arrive un peu après tout le monde avec ce livre. Cet article s’adresse donc à celles/ceux qui ne l’aurait pas encore lu.

On va commencer par les moins :
1. Marie Kondo a une relation toute particulière aux objets. Et perso, j’ai un peu de mal à remercier chaque chose que je jette pour ce qu’elle m’a apportée. Maintenant je peux comprendre qu’on dise merci à notre maison quand on rentre chez soi. C’est une manière comme une autre de prendre conscience de la chance qu’on a de l’avoir et donc ensuite d’en prendre soin. Ça me fait penser à ces mantras que les gens se répètent pour atteindre leur but.
2. KonMari préconise un ordre bien précis pour trier sa maison : les vêtements, les livres, les papiers, les objets divers et enfin les choses à valeur sentimentale. Ce qu’on vous dit pas c’est donc que cette méthode est une méthode de rangement de vos effets PERSONNELS. Sauf qu’une fois que j’ai rangé MES affaires, je fais comment pour tous les autres pièces de la maison et les affaires que j’estime ne pas être les miennes. J’ai commencé à lorgner sur le buffet de la salle à manger et sa vaisselle qui ne sert jamais. Autant dire que Monsieur a mis son veto direct. « Oui mais ça peut servir »… Ok, mais je fais quoi maintenant, je lui lis le livre de KonMari quand il dort ?

Maintenant les plus.
1. J’ai vraiment kiffé l’idée du rangement par catégorie. Je travaille d’ailleurs comme cela pendant mon minsgame. Cela aide vraiment à prendre conscience de la quantité d’objets que tu as chez toi. Par exemple, nous avions pas moins de 30 sacs et autres bagages. Sauf que je ne compte pas nos trois valises dont je ne voulais absolument pas me séparer. Ni le stock de sacs de ma sœur qui attend de disparaître lors d’une éventuelle brocante. Soit 10 sacs par personne. Non mais 10 sacs !!! Et les sacs à main ne sont pas le plus gros tas, je vous vois venir.
2. La méthode de rangement « vertical ». Les standards de nos placards sont en 60 de profondeur. Autant dire que tout ce qui n’est pas devant notre nez quand on ouvre le placard disparaît aussi de nos esprits. Alors exit les piles de linges, les boites les unes sur les autres, on range sur la tranche pour que tout soit visible. Çà froisse moins les vêtements, ça permet de voir l’ensemble du tiroir et on oublie pas ce qui se cache derrière. Sauf qu’on va pas changer nos placards pour des modèles de profondeur moindre. Marie préconise donc d’utiliser des boites (à chaussures). Perso, je pencherais plus pour des boites transparentes sans couvercles mais la boite à chaussures est l’objet le plus économique qui soit en terme de rangement.
3. Son seul critère de sélection pour le tri : Cet objet vous met-il en joie ? À adapter en fonction de la catégorie. Pour ma part, je me pose systématiquement la question quand j’hésite sur un objet à évacuer. S’il ne me met pas en joie, s’il me procure pas une émotion positive alors il peut disparaître. J’ai encore deux trois objets pour lesquels je suis mitigée. Je leur laisse un peu de temps. Mais cette question est radicale et fatale, à mon avis.

Voilà. Le livre se lit très facilement. Deux jours de maladie et il était fini. Je vous le conseille. Vous en retiendrez peut être d’autres choses que moi, puisque selon moi, nous sommes tous différents face au rangement.

Et vous, vous avez-vous lu La Magie du Rangement ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s